#Fabrique Ville de Demain sur les cas d’usages blockchain 27/06/17

14 septembre 2017

 

LA FABRIQUE BLOCKCHAIN A ÉTÉ ORGANISÉE LE  27 JUIN 2017, ce jour-là Grenoble Ville de Demain a réuni certains élus et services de la Ville de Grenoble ainsi que des experts de la société civile, afin d’explorer cette thématique avec le soutien de Grenoble Ecole de Management. 

Rendez-vous est pris pour explorer les suites concrètes à initier sur le territoire grenoblois sous forme d’expérimentation concrètes. Nous reviendrons régulièrement sur ces avancées…

 

Si la Blockchain fait beaucoup parler dans le monde de la finance, c’est peut-être dans l’énergie que naîtront les premières applications concrètes.

Pour rappel, la Blockchain est un dispositif informatique qui permet de sécuriser des transactions (financières ou autres) en mode « pair à pair » (Peer-to-peer en anglais), le tout pour un coût marginal.

La mise en place d’une Blockchain est particulièrement intéressante dans un environnement décentralisé avec un volume important de petites transactions.

 En France, dans le cadre des lois sur la transition énergétique, la réglementation évolue pour accompagner le développement des énergies renouvelables. L’ordonnance de juillet 2016 marque une avancée importante pour l’autoconsommation électrique : « le fait pour un producteur, dit auto-producteur, de consommer lui-même tout ou partie de l’électricité produite par son installation ». L’ordonnance va même plus loin en définissant l’autoconsommation collective « lorsque la fourniture d’électricité est effectuée entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs finaux liés entre eux au sein d’une personne morale ». Ce nouveau texte ouvre la voie au développement des réseaux locaux d’électricité et au développement de micro-transactions.

Comme le rappelle Sajida Zouarhi à Brooklyn on s’échange déjà de l’énergie solaire grâce à la Blockchain  « La coopérative TransActive Grid a créé un réseau d’électricité locale qui combine énergie renouvelable et économie du partage. Le tout, grâce à la technologie blockchain, qui permet des échanges décentralisés et sécurisés entre particuliers. »

 

Sajida Zouarhi (PhD Student with the LIG – Computer Science Lab of Grenoble INP ) a bien voulu décrypter pour nous les notions préalables à la compréhension de la révolution blockchain en 6 vidéos. 

1/ Préambule à la blockchain

2/ Bitcoin, blockchain et Ethereum

3/ La carte blockchain de Grenoble

4/Cas d’usages blockchain

5/ Les blockfest Magmateek

 

La Ville de Grenoble et les partenaires historiques de l’Energie s’intéressent de près à cette opportunité en collaboration avec les nouveaux acteurs et les habitants.

Du 31 janvier au 2 février 2018 Grenoble accueillera les City-Zen Days, organisés par Grenoble Ville de Demain, en collaboration avec le consortium City-Zen EU. Ce sera l’occasion d’explorer ensemble, les possibilités offertes par la révolution blockchain et les bénéfices utilisateurs.

 

Cas d’usage blockchain pour la Ville de Grenoble

Démocratie, santé, immobilier, données personnelles, fiscalité, énergie… les applications pour la Ville et les citoyens sont multiples

La Blockchain, nouveau tiers de confiance, permettra également de voter en ligne de manière beaucoup plus sécurisée qu’aujourd’hui. La Ville de Grenoble pourrait à terme consulter ses citoyens plus aisément, plus souvent afin de faciliter la prise de décisions concernant les grands dossiers de la ville.

Dans plusieurs pays, elle fait déjà office de cadastre et sert à enregistrer des titres de propriété. Cette technologie participe en fait du grand mouvement d’automatisation et de démocratisation des collectivités.

Elle pose toutefois plusieurs questions encore en suspend notamment le cadre juridique et législatif des transactions qui reste à définir dans la plupart des cas évoqués. La Ville de Grenoble s’engage à approfondir le sujet afin, si possible, de le mettre à contribution dans le cadre de sa transition numérique.

 

En savoir plus : 

La Gazette des Communes

We Demain : À Brooklyn, les habitants échangent de l’énergie solaire locale grâce à la blockchain